De quoi vit un prêtre ?

Les prêtres diocésains reçoivent un traitement de base, auquel s'ajoutent des honoraires de messes, voire des rémunérations supplémentaires pour une conférence, une retraite, etc. La paroisse leur fournit logement, téléphone et transport. Une enquête menée auprès de plus d'un millier de prêtres et publiée en 2006 par l'Association protection sociale et caisse des cultes a montré que leurs rémunérations s'étageaient entre 700 € et 1 000 € par mois, mais notait une certaine disparité des situations matérielles selon les diocèses, l'appartenance familiale, etc.

A-t-il des jours de congé ?

Les prêtres prennent généralement un jour de congé dans la semaine (souvent le lundi). L'été, ils prennent environ un mois de vacances, comme le prévoit le code de droit canonique (canon 533) : « À moins de raison grave, le curé peut chaque année s'absenter pour des vacances durant au maximum un mois, continu ou non, les jours d'absence pour la retraite spirituelle n'étant pas comptés dans le temps des vacances. » Des remplacements sont généralement organisés, soit à l'intérieur de la paroisse, soit avec la venue de prêtres étrangers.

Un prêtre suit-il une formation continue ?

« La formation permanente est un droit devoir du prêtre et la donner est un droit devoir de l'Église », note le Directoire de 1994 pour le ministère et la vie des prêtres. Chaque diocèse propose donc une formation à ses prêtres dans tous les domaines de la vie (humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale). Elle doit être pensée en tenant compte de leurs « possibilités et caractéristiques d'âge », de leurs conditions de vie et charges pastorales.

Le prêtre fait-il « carrière » ?

C'est l'évêque du diocèse avec son conseil épiscopal qui décide des nominations après consultation du prêtre concerné. Le prêtre peut toujours demander à rencontrer son évêque ou ses vicaires généraux ou épiscopaux. Dans certains diocèses, il est invité à rédiger une lettre exprimant ses souhaits, afin que les futures nominations puissent en tenir compte. Il est généralement nommé à un poste pour trois ou six ans et cette nomination est renouvelable jusqu'à neuf ans ou douze ans. Une lettre de nomination précise le cadre et le contenu de sa mission.

À quel âge prend-t-il sa retraite ?

À 75 ans, ou en cas de maladie, un prêtre peut renoncer à sa charge. Il n'assume plus alors directement de responsabilité au sein d'une paroisse mais peut encore y assurer un service (des célébrations de messe notamment) selon ses capacités. Il peut aussi se retirer dans une maison de retraite ou une propriété familiale, et cesser alors toute activité pastorale.

Darmon André X ALE

paru dans "La Croix" du samedi 20 et dimanche 21 juin 2009

la paroisse sur le site du diocese

NEWLETTER DU DIOCESE

Newsletter

POUR RECEVOIR LA FEUILLE PAROISSIALE DES SA PARUTION

Catho 80

Eglise de France